Hindous 1914 1915
Présentation
Livres en vente
Infos janvier 2014
72 RI Bouchavesnes
Hindous 1914 1915
Mick MANNOCK 1918
GIVENCHY 1915
RICHEBOURG 1916
 
 

Troupes Indiennes 1914 1915

A PROPOS DES TROUPES INDIENNES EN FRANCE EN 1914-1915

Alors que se prépare en France, l�année de l�Inde (2006), l�A.R.H.A.M (Association de Recherches Historiques et Archéologiques Militaires) a voulu rappeler à notre mémoire le souvenir des combats des troupes indiennes en 1914-1915 dans notre région.
Dans un premier tome en français (année 1914, livraison fin 2005) sont présentées, solidement documentées, l�Histoire de l�Inde et celle de son Armée. Si les Français au XVIIème siècle furent les premiers européens à lever des régiments indiens, ce furent les Britanniques, après la mutinerie des � Cipayes � en 1857 qui organisèrent à partir de la � théorie des races guerrières � la nouvelle armée des Indes. Sous commandement britannique elle était complétée par � l�Imperial Service Troops �. Ceci dans une situation politique ou religieuse très complexe, mais bien explicitée.
Bien informée, ayant eu accès aux archives, aux journaux de marche de toutes les unités combattantes, l�A.R.H.A.M présente un travail précis, de qualité. Toutes les unités opérationnelles, leurs man�uvres, attaques, contre-attaques sont citées avec personnalisation des commandements. Sur 10 divisions, seules la 3ème (Lahore Division) et la 7ème (Meerut Division) ainsi que la 9ème brigade de Cavalerie (Secunderabad brigade) furent dans un premier temps envoyées en France Suivirent durant l�hiver 1914, les 1ère et 2ème divisions de cavalerie.
Regroupées, après bien des difficultés (mousson) à Karachi et à Bombay, arrivées à Marseille, rassemblées à Orléans, elles participèrent rapidement aux violents combats de La Bassée (23 octobre � 2 novembre 1914) et à la défense de Givenchy (20, 21 décembre 1914) avant les engagements de 1915
Sont longuement décrites, l�organisation et la composition souvent hétérogène des grandes unités : divisions, régiments, bataillons. Quant aux compagnies avec leurs us et coutumes elles étaient totalement homogènes. Le recrutement toujours régional se faisait dans la même ethnie, dans la même communauté religieuse. D�où l�esprit de corps. Il y avait des Sikhs, des Musulmans Penjabis, des Pathans, des Indous Brahmanes, des Garhwalis, des Gurkhas� Si l�encadrement était essentiellement britannique, l�élite du corps des officiers, le ravitaillement relevait du défi. L�intendance devait fournir un approvisionnement adéquat à chaque culture, apprêté selon chaque rite.
Les combats de 1914 sont décrits, comme à Neuve-Chapelle, les 30 octobre et 2 novembre 1914, de façon très détaillée, rue par rue, parfois heure par heure.
Les exploits de certains, leur valurent la Victoria Cross. Citons le soldat indien Sing Negi et le fougueux, surdoué, lieutenant Alexandre de Pass, lors de la bataille de Festubert les 23 et 24 novembre 1914. Ce dernier est inhumé au cimetière militaire de Béthune. Sa médaille est maintenant exposée au National Army Museum de Chelsea.
Le tome est enrichi d�une exceptionnelle biographie d�officiers et d�une iconographie probablement unique.
A signaler qu�un Français, officier de liaison, Paul Sarrut était originaire de la région. Il est l�auteur de nombreuses lithographies relatives au vécu des troupes indiennes.

Blog sur le Corps Indiens en 1914 1915: http://indians19141915.canalblog.com/

Renseignements complémentaires, s�adresser à l�A.R.H.A.M � B.P 32 � 62350 SAINT-VENANT
ou par internet: arham@wanadoo.fr

Copyright � ARHAM 2007.

Quartier général des Hindous

Tenue de parade Hindou.

Carte patriotique 1915

Photo d'un Gurkhas en France

ASSOCIATION ARHAM ARTOIS LYS
SEPTEMBRE 2005