Mick MANNOCK 1918
Présentation
Livres en vente
Infos janvier 2014
72 RI Bouchavesnes
Hindous 1914 1915
Mick MANNOCK 1918
GIVENCHY 1915
RICHEBOURG 1916
 
 

Edward Mick Mannock

SE 5A dernier avio piloté par Mannock en 1918

Les 4 points de chute "probables" de l'avion SE 5A de Mannock

Livre journal de guerre de Mannock année 1917

Mick MANNOCK 1918

Edward Corringham "Mick" Mannock est né le 24 mai 1887 à Aldershot, Angleterre. A l'âge de douze ans, son père, écossais, l'abandonne, lui et sa famille, sans un sou. Il quitte très t�t les bancs de l'école pour faire des petits boulots afin de nourrir sa famille. Au moment où la Grande Guerre éclate, il travaille comme inspecteur pour une compagnie britannique de téléphone en Turquie, avant d'être emprisonné. Après une tentative d'évasion qui échoue, il est blessé et risque de mourir. En 1915, les turcs le rapatrient dans son pays d'origine. Après sa guérison, il rejoint le Royal Army Medical Corps avant d'être affecté au Royal Engineers. Bien qu'atteint d'une maladie génétique qui l'empêche de voir avec son �il gauche, Mannock entre au sein du Royal Flying Corps en 1917. Son entra�nement est assuré par James McCudden. En avril 1917, il est affecté au 40th Squadron équipé de Nieuport. Il semblait inamical et excessivement timide avec les autres pilotes. Un mois après son affectation, il obtient sa première victoire en enflammant un ballon ennemi. Par la suite, Mannock conquiert le respect et l'amitié des autres pilotes de son escadrille. En février 1918, il est réaffecté en tant que Flight Commander du 74th Squadron. Avec le SE.5A, il obtient 36 victoires. Le 3 juillet 1918, il remplace William Bishop comme Comanding Officer au 85th Squadron. Mannock est vénéré par ses hommes et montre qu'il était l'un des meilleurs chefs d'escadrille de la guerre. Bien qu'il est souvent physiquement affaibli, il partage les victoires avec les autres pilotes et ne se gêne pas à revendiquer ses dernières victoires. Le 12 ao�t 1917, Mannock abat et capture l'as allemand Joachim von Bertabof, du Jasta 30. Le 17 juin 1918, près de Armentières, il attaque une machine Halberstadt et la détruit à une hauteur de 8000 pieds (2440 mètres). Le 7 juillet 1918, près de Doulieu, il attaque et détruit un Fokker, lequel plonge verticalement vers le sol à 460 mètres. Peu de temps après, il monte de 300 mètres et attaque un autre Fokker en tirant 60 coups sur sa cible qui rapidement effectue une vrille avant de s'écraser. Le 14 juillet 1918, près de Merville, il descend un Fokker depuis 2000 mètres. Le 19 juillet 1918, près de Merville encore, il tire 80 coups sur un Albatros biplace qui tombe en flammes. Le 20 juillet 1918, à l'est de La Bassée, il descend un appareil biplace ennemi à une altitude de 3000 mètres. Le Major Mannock est récompensé, pour ses combats précédents en France et en Flandres, le 17 septembre 1917, de la Military Cross, le 18 octobre 1917 de la Bar To Military Cross, le 16 septembre 1918 du Distinguished Service Order et de la Bar to Distinguished Service Order et le 3 ao�t 1918 de la Bar to Distinguished Service Order pour la seconde fois.. Le 26 juillet 1918, après avoir partagé sa 61ème victoire avec le néo-zélandais Donald Inglis, Mannock est tué, près de Calonne sur la Lys, après que son appareil est abattu par des tirs de mitrailleuses au sol. L'appareil d'Inglis est également touché par des mitrailleuses mais il réussit à survivre. Edward Mannock est crédité de 46 victoires avec le SE.5A. Le 18 juillet 1919, à titre posthume, Mannock reçoit la Victoria Cross. On ne retrouva jamais le corps de Mannock ainsi que les restes de son avion SE 5...Mannock n�a pas de tombe connue !.
RAPPORT DU LIEUTENANT D.C INGLIS SUR LA DISPARITION DU MAJOR EDWARD MANNOCK

SQUADRON : N�85
TYPE D�APPAREIL : SE5A E 1294
ARMEMENT : 1 Vickers 1 Lewis
PILOTE : Lieutenant D.C INGLIS
DATE : 26 Juillet 1918
HEURE : 5h30 matin
LOCALITE : Lestrem - Calonne sur la Lys
MISSION : Mission spéciale
RESULTAT : 1 avion ennemi détruit

Copyright � ARHAM 2006.

ASSOCIATION ARHAM ARTOIS LYS
SEPTEMBRE 2005